Golden Bay : le joyau du nord de l’île du Sud

Nous revoilà partis sur les routes de Nouvelle-Zélande ! Après plus d’un mois de dur labeur nous avions hâte de pouvoir découvrir les merveilles de l’île du sud. Première étape : la région de Golden Bay, connue pour ses plages et surtout pour le magnifique parc national d’Abel Tasman (que nous n’avons pas encore fait). Pour la petite histoire, Abel Tasman est un explorateur néerlandais ayant découvert la Tasmanie ainsi que la Nouvelle-Zélande en 1642. C’est donc dans cette baie que nous avons décidé de jeter l’ancre pour le début de notre trip.

IMG_0368

Takaka, ville hippie proche de la nature

C’est donc dans la petite ville de Takaka que nous posons nos affaires pour une semaine entière. Nous sommes logés chez Mark, propriétaire d’un B&B dont nous devons nous occuper dans le cadre de notre woofing. 2 heures par jour en échange du gîte, on valide ! Notre hôte est en plus quelqu’un de très sympa, et nous passons une agréable semaine en sa compagnie, ainsi que celle de Delphine, une autre woofeuse française.

A peine arrivés que nous avons déjà envie de visiter cette toute petite ville, le lieu « hippie » par excellence de la Nouvelle-Zélande. Ici, les produits sont majoritairement locaux, et l’argent est également reversé localement, pour la « communauté ». Les habitants ont même inventé leur propre monnaie, le HANDS (How About a Non Dollar System). De nombreux artistes s’y sont installés, et la plupart des boutiques recèlent d’objets créés localement, de tableaux, de bijoux … L’aspect de la ville en elle-même nous a attiré, de par ses échoppes colorées et son aspect très « peace and love ».

IMG_0359IMG_0358IMG_0353IMG_0352IMG_0346

A 10 minutes en voiture de Takaka se trouvent les Pupu Springs, des sources d’eau un peu particulières puisqu’elles se trouvent être parmi les plus claires au monde ! On peut en effet voir distinctement à 63 mètres de profondeur, et c’est plutôt impressionnant. Ces eaux sont sacrées pour les Maoris et il est bien évidemment interdit de mettre sa main dedans.

IMG_0249

IMG_0254
Les photos ne rendent clairement pas honneur à ces magnifiques sources mais c’est tout ce qu’on a !

Nous avons également fait un petit tour dans la forêt tropicale « The Grove » ainsi qu’une balade un peu plus longue pour voir les chutes d’eau de Wainui.

IMG_0299IMG_0298IMG_0284IMG_0276IMG_0266IMG_0328IMG_0338

Les plages sauvages de la Golden Bay

La baie est réputée pour être l’un des endroits les plus ensoleillés de Nouvelle-Zélande et qui dit soleil, dit aussi plage ! Nous avons eu la chance de pouvoir en découvrir 3 :

  • Tata beach

A quelques kilomètres de Takaka se trouve le village de Tata beach ainsi que sa plage paradisiaque. Le cadre est propice pour un petit pique-nique avant de reprendre la route pour le parc national de Abel Tasman et la plage de Totaranui.

  • Totaranui beach

Après avoir repris la route depuis Tata beach, nous continuons notre périple vers le parc d’Abel Tasman. On nous avait prévenu que la route pour rejoindre la plage n’était pas goudronnée mais bon, nous décidons quand même d’affronter notre destin. Pauvres fous que nous sommes … Alors que notre GPS nous annonce un trajet entre 15 et 20 minutes, nous finissons par arriver à la fin de cette route après 40 min. A notre arrivée, nous ne sommes vraiment pas déçus de l’endroit et profitons d’un spectacle merveilleux !

IMG_0344IMG_0342

  •  Wharariki beach

Ces deux précédentes plages étaient réellement magnifiques, mais notre plus beau spectacle a définitivement été la Wharariki beach. Il faut compter 20 bonnes minutes de marche pour y accéder, mais une fois arrivés, c’est une vue grandiose qui s’offre à nous.

IMG_0498IMG_0497

On se sent tout petits face à cette immensité, et on en prend plein les yeux. Mais notre plus belle surprise reste celle de découvrir des bébés lions de mer en train de jouer juste à côté de l’océan.

IMG_0455IMG_0446

C’est juste dingue de pouvoir assister à ces jeux au beau milieu de la plage ! On est émerveillés, et on reste un bon moment là, juste à les regarder.

Cap au nord !

La région de Golden Bay est également connue pour abriter le cap Farewell, le point le plus au nord de l’île du Sud. Il a également été découvert par Abel Tasman, et reste le cap le moins visité de la Nouvelle-Zélande, en raison de son éloignement géographique. Et c’est bien dommage, car le lieu est plutôt canon !

IMG_0365IMG_0410

Pas besoin de faire des kilomètres de marche, vous pouvez vous garer à quelques mètres du cap, et profiter de la vue dégagée, mais aussi marcher jusqu’à apercevoir Farewell Spitn le plus long banc de sable de la Nouvelle-Zélande (26km au-dessus du niveau des mers et de 6 kilomètres sous l’eau).

IMG_0394
On peut le voir juste derrière nous !

Le lieu est interdit au public, sauf en cas de visites organisées, car c’est une réserve de vie sauvage. On y trouve en effet des colonies de fou austral et plusieurs milliers d’oiseaux de mer. Malheureusement, c’est aussi un piège pour les baleines qui peuvent s’y échouer, comme en 2017 où 416 baleines y ont péri …

Pour terminer sur une note plus gaie, nous avons adoré cet endroit, et la Golden Bay en général, qui regorge de lieux magnifiques. Notre semaine finie, nous nous dirigeons vers la West Coast !


2 réflexions sur “Golden Bay : le joyau du nord de l’île du Sud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s