Wellington, « petite capitale la plus cool du monde »

Après avoir arpenté l’île du Nord et découvert de superbes paysages, voici notre dernière étape avant d’embarquer sur le ferry : Wellington ! On nous a beaucoup parlé de cette ville, tout d’abord parce que c’est la capitale du pays, mais aussi et surtout car elle est réputée pour être une ville absolument géniale (on confirme). Vous voulez savoir pourquoi ? C’est parti pour la visite !

IMG_0153

Une capitale où il fait bon vivre

En visitant Wellington pour la première fois, on est d’abord frappé par sa petite taille (comparée à d’autres capitales mondiales) mais aussi et surtout par l’aspect « cosy » de la ville. La Nouvelle-Zélande est en soi un pays où les grandes villes ne sont pas légion, ce qui peut nous paraître déstabilisant à première vue, nous les habitués des métropoles, mais cela est plutôt agréable (coucou les Parisiens, on ne vous envie pas). Ici, on visite en prenant notre temps, et on poserait bien nos valises un petit moment si on n’avait pas encore toute une île à découvrir !

Se balader en pleine nature … en centre-ville

Alors oui, Wellington est une capitale, mais la capitale de la Nouvelle-Zélande, qui est, on le rappelle, le pays vert par excellence. Rien d’étrange donc, à pouvoir trouver des sentiers de balade et même une colline au cœur de la ville. Cette dernière, appelée le Mont Victoria, culmine à 196 mètres et offre une vue panoramique sur Wellington et ses environs. La balade est plutôt facile, et c’est assez incroyable de se dire qu’on est au sein même de la capitale du pays quand on marche au milieu de la forêt ! Tout en haut, la vue est incroyable, donc allez-y par beau temps 🙂

IMG_0128IMG_0124

Le lieu est également assez emblématique car il a été utilisé deux fois par Peter Jackson pour Le Seigneur des Anneaux. La première scène est celle où Frodon voit le Cavalier Noir pour la première fois et demande à Merry, Pipin et Sam de quitter la route pour se cacher sous une racine d’arbre. La deuxième, beaucoup moins importante, représente un camp Rohirrim dans le troisième volet de la saga. Malheureusement (pour Thibault), nous n’en avons vu aucun des deux car nous n’avons pas pris le bon sentier. Ce sera chose faite quand nous repasserons par la capitale !

Si l’ascension d’une colline ne vous tente pas trop (les flemmards on vous voit) mais qu’une petite balade vous tente bien, vous pouvez prendre le Cable Car de la ville qui vous emmènera au sommet des jardins botaniques.

IMG_0152

Vous pouvez ensuite vous balader au sein des 25 hectares de verdure et emprunter différents chemins pour rejoindre le centre de la ville.

IMG_0158IMG_0171IMG_0186IMG_0160

Le clou du spectacle est le Lady Norwood Rose Garden, qui comporte plus de 3 000 roses, un régal pour les yeux !

IMG_0173IMG_0177IMG_0179IMG_0180IMG_0198

Mettre les pieds dans le sable et dire bonjour aux otaries (ou pas)

A 45 minutes du centre de Wellington se trouve la plage de Wainuiomata coast. Située à côté de Lower Hutt, l’une des banlieues de la capitale, nous sommes allés y faire un tour un jour de beau temps, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on en a pris plein les mirettes !

La route pour se rendre à la plage est agréable, et très peu fréquentée. Après une vingtaine de minutes, nous arrivons sur la baie, et un paysage splendide s’offre à nous.

Wainuomata coastIMG_0072

L’endroit est magnifique et pratiquement désert, l’idéal pour une pose pique-nique malgré les rafales de vent. On profite du lieu en se disant qu’on a vraiment de la chance d’être ici.

IMG_0086IMG_0091

Après manger, nous poursuivons notre route en direction de Turakirae Head, un promontoire situés à quelques kilomètres de là, où se trouve notamment une colonie d’otaries à fourrure. Nous garons la voiture sur un petit parking, et c’est parti pour la balade (45 minutes environ pour atteindre la colonie). On croise des moutons et quelques cyclistes, mais arrivés sur le lieu : RIEN. Pas une seule otarie, seulement la mer et les rochers. Déception !

Turakirae headIMG_0109

Nous apprendrons par la suite que les otaries viennent ici seulement en hiver, et donc nous avons loupé le coche. On se rattrapera dans l’île du Sud …

Une capitale où l’on ne s’ennuie jamais

The coolest capital in the world : sweet as !

Alors on le dit et on le répète, mais Wellington a bien été élue la capitale la plus cool du monde par Lonely Planet, ce à quoi les Kiwis répondrait bien volontier : « sweet as, bro ! », une expression typiquement néo-zélandaise signifiant « ok, cool » (et qui peut aller du simple « ok » au « génial », vous me suivez toujours ?). Nous avons arpenté la ville en long, en large et en travers, et nous avons en effet été frappé par la coolitude de cette petite capitale, ainsi que par son ouverture d’esprit. En témoigne notamment ce passage piéton arc-en-ciel, inauguré en 2018 par le maire de la ville et montrant le soutien de la ville à la communauté LGBTQ.

IMG_0112IMG_0113

De nombreux messages de soutien à cette même communauté fleurissent également un peu partout dans la ville, sur les devantures des magasins, sur les murs … On sent qu’ici tout le monde vit en harmonie, et ça fait du bien ! On remarque aussi que la plupart des gens ont le sourire, et ça nous change de l’ambiance française 😉

La rue principale du centre-ville est Cuba Street, une rue piétonne parsemée de magasins parfois hauts en couleurs et originaux, de bars et de petits restaurants sympas.

IMG_0118IMG_0133IMG_0134IMG_0132

La culture du café est ici très forte, on trouve d’ailleurs plus de cafés par personne à Wellington qu’à New-York !

De nombreux festivals se tiennent également dans la ville chaque année, comme Coastella en février, un gros festival de musique, le CubaDupa en mars, deux jours pour célébrer l’esprit festif de Wellington ou encore Beervana en août, festival de la bière (et encore bien d’autres). Bref, ici, c’est la fête toute l’année !

Wellington, ville d’art et de culture

Certes Wellington est une jolie ville où il est agréable de se balader, mais ce qu’on ne vous a pas encore dit c’est que son climat est un peu moins sympathique. En effet, la capitale est souvent considérée comme la ville la plus venteuse au monde (oui rien que ça) avec 173 jours de vent fort (supérieur à 60km/h) par an, ce qui lui vaut le joli petit surnom de « Windy Welly ». La pluie est également souvent de la partie (joie), mais que cela ne vous décourage pas, car Wellington regorge d’activités culturelles à faire lorsqu’il fait mauvais. Avec plus de 50 musées et galeries, 3 théâtres professionnels, le siège du ballet royal et l’orchestre symphonique de NZ ou encore des cinémas, vous allez bien pouvoir vous occuper non ?

IMG_0131

Nous avons eu de la chance lors de notre séjour car nous avons eu surtout du soleil, donc nous n’avons pas eu l’occasion de profiter des musées ou activités culturelles de la ville, mais nous nous rattraperons lorsque nous y repasserons. J’ai (Manon), seulement visité le musée national de Nouvelle-Zélande, le Te Papa, pendant que Thibault était en train de souffrir au salon de tatouage.

IMG_0202

Le lieu aborde tous les domaines : histoire, géographie, biologie, géologie et accueille plus d’un million de visiteurs par an. Ici, la culture passe par le jeu avec des présentations interactives et modernes, et on adore ! Je n’ai pas pu tout visiter car l’endroit est clairement immense, mais j’ai néanmoins pu faire l’exposition « Passports » sur l’histoire de l’immigration en Nouvelle-Zélande, une petite exposition sur la condition féminine, et tout le 5ème étage consacré à la peinture et l’art contemporain. On pourrait facilement y passer la journée tant il y a de choses à voir, et je pense que nous y referons un tour 😉

Mis à part le Te Papa, d’autres musées et galeries sont présents un peu partout dans la ville, notamment le Wellington Museum pour les passionnés d’histoire maritime ou encore la New Zealand Portrait Gallery avec des expositions temporaires. S’il pleut, vous savez quoi faire !

Une journée (ou soirée) dans le sanctuaire de Zealandia

Et si je vous disais qu’il existe une zone naturelle protégée de 225 hectares à 10 minutes du centre-ville de Wellington, ça en ferait une capitale vraiment pas commune, non ? Eh bien c’est chose faite avec Zealandia, le tout premier éco-sanctuaire urbain entièrement clôturé au monde ! Le projet a pour ambition de rendre à cette vallée l’apparence qu’elle avait avant l’arrivée des humains, et de faire en sorte que flore et faune menacés puissent s’y épanouir. 18 espèces en voie de disparition y ont déjà été réintroduites, et en toute sécurité, car la particularité de ce parc est de ne renfermer que des oiseaux, insectes ou reptiles. Pas de mammifère à l’horizon donc, pour la simple et bonne raison que ceux-ci, ramenés par les colons, ont décimé les premiers et continuent d’être une menace pour nombre d’espèces protégées en Nouvelle-Zélande.

Intéressés par le concept (et après s’être assurés que l’endroit n’avait bien rien à voir avec un zoo), nous avons décidé de réserver une sortie nocturne avec un guide dans le parc. Pourquoi nocturne ? Tout simplement parce que l’animal emblématique de Zealandia est un animal nocturne, et qu’il est déjà suffisamment difficile d’en voir en Nouvelle-Zélande alors qu’il est l’emblème même du pays … Vous avez deviné de quoi on parle ? Du kiwi bien sûr ! Comme il est très, TRÈS rare d’en apercevoir en pleine nature, nous avons mis toutes les chances de notre côté, et parés de nos 3 couches de vêtements (il fait plutôt froid le soir à Wellington), nous avons pénétré dans l’antre de Zealandia à 19h30 en compagnie de notre guide et de 8 autres touristes.

En arrivant en face de ces hautes clôtures, on a l’impression d’aller visiter Jurassic Parc, mais non nous sommes bien à Zealandia. Toutes les précautions ont été prises pour qu’aucun mammifère ne puisse pénétrer dans l’enceinte du parc, et notre guide nous explique comment ont été conçus les grillages : impossible de sauter par-dessus, de s’y accrocher pour grimper ou de creuser par en-dessous (coucou les lapins). On commence à s’enfoncer dans le sanctuaire, et voici déjà notre première rencontre avec un takahe, espèce que les néo-zélandais ont longtemps cru éteinte avant de la redécouvrir en 1948.

_85085258_takahe_te_anau_1

Au fur et à mesure de notre balade, nous croisons de nombreuses espèces d’oiseaux, quelques tuatara (sorte de gros lézard), une anguille, mais toujours pas de kiwi. Notre guide nous a bien prévenu qu’il n’est pas garanti d’en voir, mais la déception commence à grandir alors que nous nous rapprochons de l’entrée du parc. Mais soudain, le guide s’arrête et nous fait signe de ne plus faire un bruit. Avec sa lampe infrarouge, il éclaire un petit spot à côté d’un arbre et là, on le voit : un kiwi ! Le silence se fait pendant quelques minutes alors que nous suivons le petit animal pendant sa recherche de nourriture. Il disparaît enfin derrière les feuillages, et nous pouvons ressortir, heureux d’avoir pu faire la connaissance de l’emblème de la Nouvelle-Zélande.

2h30 de visite, et nous voilà gelés et pressés de se mettre au chaud sous la couette ! Nous avons adoré cette sortie, et appris plein de choses sur des espèces qui nous étaient alors inconnues. On ne peut que recommander ! Malheureusement il était assez difficile de filmer ou faire des photos de nuit donc si vous voulez avoir un aperçu du parc, on vous a dégoté une petite vidéo sympa 😉

Une capitale au cœur de la Terre du Milieu

Qu’est ce qu’un article sur la Nouvelle-Zélande sans quelques petites références du Seigneur des anneaux ? Wellington reste l’un des endroits en Nouvelle-Zélande où il est facile de pouvoir profiter de certains éléments de décors utilisés lors du tournage .

Si vous êtes dans les parages, la première chose que vous devez faire et bien entendu la Weta Cave. Ce lieu situé un peu en dehors de la ville contient une grande partie des accessoires et costumes ayant servis lors du tournage du Seigneur des anneaux ainsi que du Hobbit. Vous pouvez tout aussi bien aller simplement à la boutique mais si le cœur vous en dis vous pourrez visiter l’envers des décors pour une quarantaine de dollars par personne.

La Weta n’est pas le seul endroit de la Terre du Milieu que vous pouvez visiter. Bien nombre de lieux cultes se trouvent dans les alentours et je vais vous les lister :

Mont victoria (Wellington) : « Quitter la route ! »

L’une des scènes cultes où Frodon en compagnie de Sam, Merry et Pippin se cachent pour échapper serviteur de Sauron : Les Nazguls.

Wellington : Le village de Bree et l’auberge du poney fringant 

Proche de l’aéroport de Wellington se trouve le village de Bree. Que diriez-vous de faire un tour à l’auberge du poney fringant ?

Lyall Bay (Wellington) : « Le Rohan répondra ! »

Non loin du Mont Victoria, se trouve Lyall Bay ; l’endroit même où les cavaliers du Rohan se sont réunis avant de partir pour l’une des plus grandes batailles de la Terre du Milieu.

Red Rocks (Wellington):  » La porte noir … « 

Personne dans la Terre du Milieu souhaite se retrouver face aux grandes portes noirs du Mordor.

Haywards Hill Quarry (Lower Hutt) :  » Le monde des hommes ne faillira pas … »

C’est ici que Peter Jackson à fait sortir de terre les deux plus grandes forteresses de l’univers Tolkien : la citée blanche de Minath Tirith et le célèbre gouffre de Helm

Hutt River (Hupper Hutt) : La rivière de l’Anduin et du Rohan

Sillonner les courant de la rivière de l’Anduin; celle là même que la communauté à emprunter pour atteindre la rive oriental.

Harcourt Park : « Messieurs ! Bienvenu … en Isengard ! »

Demeure du perfide Sarouman ayant abandonné ça fonction de protecteur pour s’allier à Sauron et former ainsi les deux tours …

Kaitoke Regional Park (Pakuratahi) : Fondcombe

Toutes les personnes partis à Fondcombe finissent par y retourner (sauf peut être les nains de la compagnie de Thorin écu de chêne). Cet endroit est un vrai havre de paix …

Putangirua Pinnacles : La route des morts

On termine cette visite des lieux de tournage avec la route des morts … c’est ici que dans « Le retour du roi » Aragorn décide d’accepter son destin et de réunir l’armée des morts pour défaire les armés du Mordor.

21127e8fc8ea142a5bb90dd7d79b36cd

Pour finir, on vous a concocté une petite vidéo de notre séjour que vous pouvez voir juste ici ⬇️


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s