D’Hamilton à Rotorua : grotte, musée et géothermie

Après une semaine de plages et de farniente, nous voilà repartis sur la route en direction du sud de l’île. Seconde étape à Hamilton puis Rotorua pour quelques jours !

IMG_9620
L’iconique musée de Rotorua, dédié à la culture néo-zélandaise et maori, malheureusement fermé pour rénovations

Hamilton et le Waikato museum

A 130 kilomètres d’Auckland, Hamilton est considérée comme la septième ville de Nouvelle-Zélande en terme de population. Relativement étendue, on y trouve de nombreux magasins et cafés, ainsi qu’un grand musée, qui gère également une galerie d’art.

IMG_9891
Arts Post, la galerie d’art du musée d’Hamilton

Ni une, ni deux, on décide d’aller faire un tour dans ce joli bâtiment, puis dans le musée adjacent. Celui-ci propose plusieurs expositions, dont une sur les 50 plus belles photographies du National Geographic. On déambule dans les allées, admiratifs devant ces somptueux clichés, puis nous découvrons une autre exposition sur les Topp Twins, un duo comico-musical très célèbre en Nouvelle-Zélande.

Après cette après-midi culturelle, on se détend à la terrasse d’un café, puis direction le cinéma pour aller voir le dernier Dragons (spoiler : on a a-d-o-r-é) !

Une promenade au sein des jardins enchantés

Hamilton n’est pas uniquement connu pour son musée mais aussi pour ses jardins. Le Hamilton Gardens est considéré comme l’une des attractions les plus populaires de la région du Waikato avec plus d’un million de visiteur par an. Le parc regroupe plus de 21 jardins représentant l’art, les croyances, les modes de vies ainsi que les traditions de différentes civilisations à travers le monde et le temps. Ces différents jardins sont regroupés en différentes collections : Paradise, Productive, Fantasy, Cultivar et Landscape.

IMG_9817
Jardin de la renaissance italienne du XV et XVI siècles
IMG_9840
Jardin japonais de contemplation du XIV et XVI siècles
IMG_9853
English Flower Garden typique du XIX siècle
IMG_9861
Jardin de l’érudit chinois du X et XII siècles.
IMG_9870
Jardin indien du XVI et XVII siècles.
IMG_9880
Jardin tropical

En rentrant dans ces jardins on oublie vite le temps. L’espace d’un instant on peut avoir l’impression d’être en Italie et quelques instants plus tard, se retrouver au bout du monde dans un jardin en Inde. Une balade agréable et dépaysante en plein cœur de la ville.

La voûte céleste de la Glowworm cave

Au cœur de la région de Waitomo se trouve un réseau de grotte bien connu de la population locale. Il en existe plus de 300 mais les plus connues sont celles de Ruakuri, Aranui et enfin la grotte de Waitomo. Pourquoi donc ces trois-là en particulier ? Car chacune d’entre elle renferme une espèce unique de ver luisant qu’on ne retrouve qu’en Nouvelle-Zélande.

Les maoris connaissent ces grottes depuis des siècles mais trop superstitieux, ces derniers ont préféré les utiliser comme lieu de sépulture ou de culte. Ce n’est qu’à la fin du XIX siècle qu’un géologue anglais décide avec l’aide d’un local d’explorer la grotte de Waitomo à l’aide d’une barque et de quelques lanternes. Après des années d’exploration, ces grottes sont aujourd’hui ouvertes au public. L’endroit a depuis été aménagé mais il garde toute sa splendeur et le nombre de vers luisants n’a aucunement diminué, ce qui fait que toute la magie du lieu reste intacte.

C’est donc après quelques minutes dans la pénombre, lorsque nos yeux se sont enfin habitués au noir, que nous observons toute l’étendue des formations géologique : stalactites, stalagmites, colonnes, etc … D’ailleurs pour ceux qui ne font pas la différence entre stalactite et stalagmite, retenez bien que la stalactite tombe et que la stalagmite monte !

Après ces quelques cours de géologie nous arrivons enfin au cœur de la grotte face à une barque qui nous amènera sous cette « voûte céleste ». La traversée se fait dans le plus grand des calmes et le spectacle est au rendez-vous.

la-magnifique-grotte-de-waitomo-en-nouvelle-zelande-sillumine-dune-constellation-de-vers-luisant
Photo internet de la grotte (il est interdit aux visiteurs de faire des photos)

Nous ressortons de là émerveillés par ce spectacle silencieux, gravé à jamais dans notre mémoire.

Rotorua, capitale néo-zélandaise de la géothermie

Après deux jours à Hamilton, nous reprenons la route pour Rotorua, une charmante bourgade considérée comme la première destination de la Nouvelle-Zélande en terme de géothermie. Nous nous étions déjà rendus dans cette ville un mois auparavant en compagnie de nos amis Charlotte et Lucas, et nous avons voulu y retourner pour visiter plus amplement ce lieu. Ce qui suit est donc un condensé des activités que nous avons pu faire début janvier et là, début février.

L’une des activités phare de la région est le célèbre parc Wai-o-Tapu, aussi appelé le Yellowstone de Nouvelle-Zélande. Situé à la rencontre de deux plaques tectoniques, il dégage une activité volcanique très intense (et aussi une magnifique odeur d’œuf pourri que nous sentons partout à Rotorua, miam). Fumerolles, eau à 100 degrés juste à côté de nos pieds, cratères, et surtout, des couleurs irréelles, dues aux composants chimiques qui s’échappent mais qui sont 100% naturels.

IMG_9574

IMG_9570
La palette de l’artiste
IMG_9567
La champagne pool à 74 degrés
IMG_9590
Le bain du diable : plus il y a d’arsenic, plus l’eau est verte

IMG_9580

IMG_9586
Le lac Ngaroko

Nous nous promenons environ 2h dans le parc (plusieurs balades sont possibles, de durées différentes), le temps de bien tout admirer. S’il y a bien une chose à faire dans la région en terme de géothermie, c’est ce parc !

Les sources d’eau chaude sont également un bon moyen de découvrir ce phénomène géothermique tout en se relaxant. Kerosene Creek est un des spots les plus connus (et gratuit) à Rotorua, et s’il était gardé assez secret pendant des années, il commence maintenant à devenir plus touristique. Nous sommes allés y faire un tour, mais l’eau était chaude, TRES chaude ce jour-là, ce qui n’a pas empêché Simon et Thibault de faire trempette.

IMG_9906

Faites néanmoins attention car la chaleur de l’eau peut vite monter à la tête, donc ne restez pas trop longtemps à barboter !

Si toute cette chaleur vous a donné mal au crâne, allez donc vous promener dans la Redwood Forest, une forêt de séquoias et notamment de séquoias géants de Californie. De nombreuses balades sont possibles et très agréables pour se rafraîchir.

IMG_9608

IMG_9607
Avec Charlotte et Lucas

Découvrir un village maori

Les touristes viennent généralement à Rotorua pour deux choses : les activités géothermiques et la culture maori. De nombreux villages maoris sont présents tout autour de la ville et attirent les visiteurs. Attention cependant : les villages sont souvent reconstitués de toutes pièces, avec des cérémonies de danse plus pratiquées de nos jours et un coût exorbitant pour la visite. Nous, on voulait voir un village maori, un vrai, où les gens vivent réellement, et pas un attrape-touristes à deux balles. Nous nous sommes donc rendus à Ohinemutu, au nord de Rotorua.

IMG_9896
Un marae, lieu sacré qui sert aux activités sociales de la communauté
IMG_9899
Une structure en bois rigolote

IMG_9898Le village est construit sur une zone thermale active, et de nombreuses fumerolles s’échappent du sol par moment tandis que de l’eau bout à certains endroits. Ce doit être assez bizarre d’habiter dans un endroit pareil ! Néanmoins, les maoris vivent dans ces conditions depuis des siècles, et ont appris à tirer profit de ces éléments. Leur plat traditionnel, le hangi, est notamment une méthode de cuisson des aliments qui consiste à creuser le sol pour y aménager un four et faire mijoter la nourriture à l’aide de pierres chauffées et de la vapeur.

On passe un bon moment dans ce joli village, conquis par l’architecture maorie et le calme de l’endroit. Rotorua est pleine de surprises, et de nombreuses activités sont encore disponibles, mais il est temps pour nous de lui dire au revoir, ainsi qu’à nos compatriotes savoyards … Haere ra (au revoir en maori) !

IMG_9902
Simon et Cécile, nos confrères savoyards

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s